|
07.01 13:45 - ZEIT-GEIST
: lazarlalev :   
: 93 : 0 :
2

: 07.01 13:54




" " – : " :" – ".
- : .

?
, , , , , . " ". ࠠ , Π Š " ".
, " ". , , – , "GEIST-ZEI". , , . "ZEIT GEIST" , . , , , . , Ҡ , , . – , , . , : " ".
, " ". , . – . – : " , . , . , , – , , . – . . ".
" ". / !/ . Š " ". , , , "" , / / .. " " , , ".
. , , , . , ! :
– , , . , . ...
– , . . : .
, . . – .
: " , ... . . , . . , .
" " . .
, , , , , , , .
, , – .
, , , " , . " / /, , , Π . , , . : , , , . , "-" , .
, , : – : "DA - SEIN" ,"CONDITION HUMAINE", "HUMAN CONDITION" . , , /–/, .
.
. , 37 . , ; " " – . , ? , " ". . , . Ġ , : .
. – –, –
, , –Ҡ :
image

" " ": " , , , ", . .
.
, , " / / .
.   .. .
, , – . , , –
.
".
, , , ʠ ʠ Ƞ , : " ", , Ҡ   " . – Ƞ " ". – " " .
ߠ .
, " ", – . . .

PS. , .

ur mes cahiers d’colier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’cris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’cris ton nom

Sur les images dores
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’cris ton nom

Sur la jungle et le dsert
Sur les nids sur les gents
Sur l’cho de mon enfance
J’cris ton nom

Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journes
Sur les saisons fiances
J’cris ton nom

Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’tang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’cris ton nom

Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’cris ton nom

Sur chaque bouffe d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne dmente
J’cris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie paisse et fade
J’cris ton nom

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vrit physique
J’cris ton nom

Sur les sentiers veills
Sur les routes dployes
Sur les places qui dbordent
J’cris ton nom

Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’teint
Sur mes maisons runies
J’cris ton nom

Sur le fruit coup en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’cris ton nom

Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dresses
Sur sa patte maladroite
J’cris ton nom

Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu bni
J’cris ton nom

Sur toute chair accorde
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’cris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’cris ton nom

Sur mes refuges dtruits
Sur mes phares crouls
Sur les murs de mon ennui
J’cris ton nom

Sur l’absence sans dsir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’cris ton nom

Sur la sant revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’cris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis n pour te connatre
Pour te nommer

Libert.

Paul Eluard

Posie et vrit 1942 (recueil clandestin)
Au rendez-vous allemand (1945, Les Editions de Minuit)

La biographie de Paul Eluard


Imprimer ce pome
Catgories Paul Eluard, Guerre, Libert
330 commentaires sur “Libert”
NAVIGATION DES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES PLUS ANCIENS
Humans dit :
30 dcembre 2017 17:59
Cette posie est magnifique et nous grave dans nos cœurs le mot LIBERT !
Vive la libert, vive Paul Eluard

Anne dit :
29 dcembre 2017 4:07
C’est juste beau, trs beau !Ballade de celui qui chanta dans les supplices

Et s"il tait refaire
Je referais ce chemin
Une voix monte des fers
Et parle des lendemains
On dit que dans sa cellule
Deux hommes cette nuit-l
Lui murmuraient "Capitule
De cette vie es-tu las

Tu peux vivre tu peux vivre
Tu peux vivre comme nous
Dis le mot qui te dlivre
Et tu peux vivre genoux"

Et s"il tait refaire
Je referais ce chemin
La voix qui monte des fers
Parle pour les lendemains

Rien qu"un mot la porte cde
S"ouvre et tu sors Rien qu"un mot
Le bourreau se dpossde
Ssame Finis tes maux

Rien qu"un mot rien qu"un mensonge
Pour transformer ton destin
Songe songe songe songe
A la douceur des matins

Et si c"tait refaire
Je referais ce chemin
La voix qui monte des fers
Parle aux hommes de demain

J"ai tout dit ce qu"on peut dire
L"exemple du Roi Henri
Un cheval pour mon empire
Une messe pour Paris

Rien faire Alors qu"ils partent
Sur lui retombe son sang
C"tait son unique carte
Prisse cet innocent

Et si c"tait refaire
Referait-il ce chemin
La voix qui monte des fers
Dit je le ferai demain

Je meurs et France demeure
Mon amour et mon refus
O mes amis si je meurs
Vous saurez pour quoi ce fut

Ils sont venus pour le prendre
Ils parlent en allemand
L"un traduit Veux-tu te rendre
Il rpte calmement

Et si c"tait refaire
Je referais ce chemin
Sous vos coups chargs de fers
Que chantent les lendemains

Il chantait lui sous les balles
Des mots sanglant est lev
D"une seconde rafale
Il a fallu l"achever

Une autre chanson franaise
A ses lvres est monte
Finissant la Marseillaise
Pour toute l"humanit

Aragon
,

.

,
,
,
, .

,
,
,
, .

,
, -

.


:

, - , ,
!

1949
















:
2
0




: lazarlalev
:
: 83781
: 243
: 47
: 85
«  , 2018  
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930